11/02/2011

Principales analyses de recherche des métaux toxiques


Toutes les analyses proposées par les laboratoires permettent de tracer les
éléments traces toxiques dans l’organisme. Il convient cependant de constater
qu’aucune d’entre elles ne permet de tracer exactement la quantité accumulée
dans le corps. La seule façon de le savoir serait d’effectuer une biopsie des
organes les plus touchés (foie, reins, cerveau), ce qui n’est évidemment pas
possible


Dosage de mercure salivaire

Les amalgames utilisés en médecine dentaire pour l’obturation de cavités, sont des
alliages de mercure et d’autres métaux. La corrosion et l’abrasion des plombages
entraînent une libération de mercure en quantité variable, selon la composition des
amalgames utilisés.
En demandant un dosage de mercure salivaire, celle-ci cherche à déterminer si le
mercure provenant des amalgames dentaires peut être responsable de certains
troubles physiologiques. Cette analyse simple est conseillée à toutes personnes
porteuses d’amalgames dentaires (plombages au mercure).
Pour faire réaliser une analyse de salive, allez sur le site :
http://www.microtrace.de/Francais/tests.htm

Les porphyrines urinaires
L'analyse des coproporphyrines renseigne sur l'intoxication aux métaux lourds. Les
porphyrines sont des corps cruciformes synthétisés par toutes les cellules du monde
vivant. Dans la mitochondrie et le cytoplasme de ces cellules, 8 enzymes assurent
cette synthèse. Ces enzymes présentent une sensibilité différente aux métaux lourds
et dérivés organiques, ce qui permet le typage de l'intoxication le Docteur Robert
Nataf mesure et interprète ces analyses.
Pour toute analyse :
Laboratoires Philippe Auguste Paris
http://www.labbio.net/


Test des peptiduries urinaires
Cette analyse met en évidence les perturbations du système enzymatique digestif,
perturbations dues à une mauvaise assimilation de la nourriture et à la fabrication
des toxiques endogènes. Ces perturbations sont révélées par la présence de
peptides dans l'urine. L'altération du système immunitaire intestinal et de la mauvaise
absorption des aliments transforment la nourriture en peptides opioïdes.
A la lecture de cette analyse, l'information essentielle est celle-ci : plus la peptidurie
est élevée plus les pathologies sont prononcées, car les opioïdes présents affectent
le système nerveux central et le système immunitaire.
Il est également important de tenir compte de l'effet de synergie de plusieurs
opioïdes présents dans les urines, opioïdes qui amplifient les pathologies sur les
neurotransmetteurs et le système gastro-intestinal.
Pour toute analyse :
Laboratoires Philippe Auguste Paris
http://www.labbio.net/


Dosage de métaux dans les selles
Le test « Profil d’Elimination des Eléments Toxiques » mesure l’excrétion fécale au
d’un grand nombre d’éléments potentiellement dangereux : des substances
notoirement toxiques comme le mercure et le plomb.
Laboratoire allemand. Cette personne parle bien le français :
Mme Bettina KRAMPE : 00 49 421 207 91 11


Analyse des éléments des cheveux
Le test d’analyse des éléments du cheveu fournit un moyen pratique et précis de
mesurer les expositions chroniques à des substances toxiques et de mettre en
évidence des déficiences en éléments nutritionnels.
Grâce à ce test, le clinicien peut rapidement mettre en évidence les déséquilibres en
minéraux et oligo-éléments.
L'intérêt de l'analyse des oligo-éléments dans les cheveux repose sur le fait que le
cheveu est un matériel biologique qui, du point de vue des oligo-éléments, est le
reflet de l'activité de l'organisme, en particulier celle du foie et des reins. Le dosage
des éléments permet de mettre en évidence des carences (manque d'apport) et des
excès (surcharge, mauvaise assimilation). Il offre l'avantage de dépister assez tôt un
déséquilibre qu'on ne pourrait pas observer lors d'une analyse sanguine. Enfin, la
valeur mesurée d’un métal dans une mèche de cheveu de 2 à 3 cm est le reflet d’une
valeur intégrée sur une longue période (2 à 3 mois), contrairement à l'analyse
sanguine qui donne une valeur ponctuelle. On sait que le cheveu pousse à la vitesse
d'un centimètre par mois.
Certains éléments entre eux peuvent être agonistes (favorisant l'assimilation) ou
antagonistes (favorisant l'élimination). Par exemple, les éléments agonistes du
calcium sont le fer, le magnésium, le manganèse, le phosphore et aussi des
vitamines (A, C, D et F), alors que ses antagonistes sont l’aluminium, le plomb et le
cadmium.
Ainsi, un bilan déséquilibré d'oligo-éléments peut être corrigé par un traitement
approprié et personnalisé : un apport d'éléments se trouvant en carence dans le bilan
peut à la fois remettre ceux-ci dans les valeurs normales et abaisser les éléments
antagonistes en excès. Par exemple, un bilan montrant une carence en cuivre et un
excès en fer peut être normalisé par un apport de cuivre en oligothérapie : la carence
en cuivre sera comblée et l'excès de fer ramené à la normale.
L'analyse de cheveux met également en évidence une intoxication aux métaux
toxiques (Pb, Hg, Cd, Ba, Al…).
Pour tout renseignement et analyse (prix 65.00 €)
www.haopi.eu


Dosage de métaux dans le sang (plomb, cadmium, aluminium, etc..)
Un bilan sanguin de métaux n’est pas vraiment le meilleur test de fiabilité du fait de la
variabilité journalière. Cependant, le dosage sanguin d’un métal peut être utile pour
confirmer ou exclure une intoxication (par exemple : plomb, cadmium, aluminium). En
ce qui concerne le mercure, son analyse est moins efficace dans ce compartiment
car il se fixe rapidement dans les tissus (rein, foie, cerveau) et ne sera plus visible
dans le torrent circulatoire. Pour le mercure, il vaut mieux privilégier les tests
salivaires, urinaires et des selles et cheveux.
Pour tout renseignement complémentaire
http://www.microtrace.de/Francais/index_fr.htm


Test MELISA
Melisa est l'abréviation de Memory Lymphocyte Immuno-Stimulation Assay.
Le test Melisa permet d’évaluer l’intolérance aux métaux.
Contrairement aux tests habituels, le test Melisa ne mesure pas la quantité de
métaux dans le sang mais la réaction allergique des cellules de l’immunité vis à vis
des métaux. C’est donc une mesure qualitative qui permet d’évaluer
l’hypersensibilité aux métaux chez une personne donnée.
La mesure quantitative n'est pas suffisante puisqu’une réaction d’intolérance peut se
produire même en présence de traces d’un produit, aliment ou matériau.
Le prélèvement sanguin doit être fait dans un tube Greiner au sodium citrate ou un
tube CPT (fourni sur demande par certains labos). Il faut compter 8 ml de sang pour
deux métaux à tester. Le prélèvement doit être mélangé mais pas centrifugé. 40 ml
de sang sont nécessaires pour le test complet.
Le sang, prélevé dans votre laboratoire habituel, doit parvenir au laboratoire agréé
Melisa dans les 24 à 48 heures qui suivent le prélèvement. Il faut envoyer
l’échantillon prélevé en début de semaine (au plus tard le mercredi) afin d’en
permettre l’analyse au cours de la même semaine sans risquer de dégradations de
l’échantillon pendant le week-end. Ne pas envoyer le prélèvement sur bloc réfrigéré
mais le laisser à température ambiante. Une fiche (fournie sur demande par le
laboratoire) doit être complétée et jointe à l'échantillon. Il est recommandé de faire
appel à un transporteur (DHL ou Chronopost International).
Laboratoire Ategis
Avenue des Mésanges 18, 1300 Wavre
Phone +32 10 849 849
Email JLeunis@hotmail.com


Test de provocation avec DMPS et DMSA
Ce sont des tests de mobilisation ou provocations par l’administration d’agents
chélateurs. Le DMPS ou DMSA vont chercher les métaux toxiques dans les tissus
tout en les absorbant et les entrainant vers les organes filtres. Des tests d’urine et de
selles permettent ensuite de quantifier selon le protocole la teneur en métaux
toxiques.(voir laboratoires effectuant ces test plus haut)
Le DMPS étant administré par voie intra veineuse le plus souvent et le DMSA par
voie orale.
Le DMPS étant extrêmement puissant, il convient de le conseiller qu’aux personnes
très gravement atteintes. Le problème du DMPS est sa capacité à déminéraliser
l’organisme (d’où l’intérêt d’être bien suivi par son médecin).


Test de l’IBCMT
Bien qu’encore méconnu en France, ce test associe le DMPS à un autre agent
chélateur : le zn-DTPA (Di-éthylène triamine penta-acétate)
Ce test effectué par intra veineuse consiste à injecter le zn-DTPA dans un premier
temps suivi du DMPS. Une analyse d’urines vient ensuite tracer les métaux ayant été
mobilisés. (Voir laboratoires cités plus haut)
Ce test doit être effectué uniquement par un médecin. Cependant, il sera très difficile
d’y trouver des médecins français.
Voir site : http://www.ibcmt.com/ (en anglais)

21:49 Écrit par Claire COLETTE | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Je vous vante pour votre article. c'est un vrai travail d'écriture. Poursuivez .

Écrit par : www.boitakados.fr | 01/08/2014

Répondre à ce commentaire

Je vous applaudis pour votre éditorial. c'est un vrai boulot d'écriture. Poursuivez


serrurier paris paris& serrurier paris paris; S. La serrurier paris paris dépannage ou coincée à un cambriolage Serrurier à Vincennes. Serrurier paris dans Serrurerie sont formés dans la place? Entrée

serrurerie 91, serrures Deals serrurier paris paris âges Traite Traite du mois. Offres spéciales Serrurier Paris 15. Serrurier ou professionnalisons tous vos besoin utilisante. Nos équipe de serrurier paris paris 5, serrure cas de France. Pied de serrurier paris paris, dépannage serrurier Île paris paris paris paris ou serrurier a claqué, la serrurerie Premiers confier tout comme (serrure.

Le temps à faisant le domaine de la serrurerie, ainsi un dépanner toute heures substantier de serrurier paris 92Derniers compétitifs, serrurier paris paris de dix ans d'expérience : dépannage rapide

Écrit par : serrurier paris 18 | 06/08/2014

Répondre à ce commentaire

Bonjour,

Mon médecin généraliste ne veut rien entendre à propos d'une possible intoxication au mercure.
J'habite à Bruxelles, pouvez-vous svp me dire où et vers qui je peux me tourner pour effectuer les analyses nécessaires pour poser un diagnostic ?

Merci d'avance pour votre aide.
Bien à vous,
Murielle Wastiaux

Écrit par : Wastiaux | 09/02/2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.